Actualité

Mémoire sur le projet de loi 122

24 février 2017

Memoirepl122

LA GOUVERNANCE DE PROXIMITÉ  : Lumière sur les enjeux du développement social

Mémoire

Concernant le projet de loi 122, Loi visant principalement à reconnaître que les municipalités sont des gouvernements de proximité et à augmenter à ce titre leur autonomie et leurs pouvoirs.

Dans ce mémoire, nous faisons les liens entre la gouvernance de proximité et les enjeux du développement social, de la lutte à la pauvreté, de la démocratie et de l’autonomie des organismes d’ACA.

Télécharger le mémoire

 

COLLOQUE DU MÉPACQ : 9-10-11 MAI 2017

17 février 2017

Affiche colloque

En action pour la justice sociale est le thème du prochain colloque du MÉPACQ.

Ce colloque propose une formule participative où nous serons amené-e-s à explorer différentes formes d’actions collectives pour ensuite procéder à l’organisation et à la mise en oeuvre d’actions.

Venez vivre un moment stimulant et mobilisant destiné à nous ressourcer et à outiller le mouvement d’éducation populaire autonome (ÉPA).

Ce colloque s’adresse principalement aux membres du MÉPACQ ainsi qu’aux organismes communautaires s’identifiant aux pratiques d’éducation populaire autonome, autant à leurs membres, militantes et militants, qu’à leurs salarié-es, ainsi que celles et ceux de nos alliés du mouvement étudiant et syndical.

Affiche

Programmation

Inscription en ligne

 

 

 

 

 

NOUVEL OUTIL DU MÉPACQ : Déranger et désobéir pour l’avancement de nos droits

16 février 2017

Petit guide pour démystifier l’action dérangeante et la désobéissance civile

derangeante

Certains organismes communautaires et groupes sociaux utilisent, depuis plusieurs années, les actions dérangeantes et la désobéissance civile comme moyen pour faire avancer leurs revendications et pour dénoncer les abus des systèmes d’oppression en place (patriarcat, néolibéralisme, capitalisme, etc.). Ce type de moyens de pression, bien qu’il ne fasse pas l’unanimité dans le milieu communautaire, gagne pourtant en popularité.

Ce petit guide se veut une contribution pour démystifier et légitimer ce type de moyen de pression afin que les organismes communautaires puissent avoir en main quelques outils pour en débattre dans leurs instances.

Télécharger le guide

Télécharger l’outil d’animation

 

OUVERTURE DE POSTE : Coordonnatrice ou coordonnateur à la vie associative et à l’éducation populaire

1 février 2017

Poste permanent

Le Mouvement d’éducation populaire et d’action communautaire du Québec (le MÉPACQ) est un regroupement provincial de 11 Tables régionales multisectorielles composées d’environ 300 groupes d’éducation populaire autonome. Par le moyen de l’éducation populaire, nous travaillons ensemble à la transformation sociale de manière à faire émerger la solidarité et la justice sociale dans notre société.  La lutte au néolibéralisme est l’élément central de toutes nos actions et nos réalisations. Nous intervenons sur les questions liées au désengagement de l’État, particulièrement en matière de programmes sociaux et de tarification et privatisation des services publics. Nos deux champs d’action prioritaires, indissociables l’un de l’autre, sont les luttes sociales et la reconnaissance et le financement de l’éducation populaire, de l’action communautaire autonome et de la défense collective des droits.

Fonctions :

  • ·      Planifier et organiser la vie associative du regroupement : assemblées générales régulières (3) et assemblée générale annuelle;
  • ·      Soutenir les tables régionales membres du regroupement selon les besoins ;
  • ·      Rédiger le rapport annuel et le plan d’action ;
  • ·      Rédiger des outils d’éducation populaire sur des enjeux sociopolitiques ;
  • ·      Concevoir et animer des ateliers de formation d’éducation populaire ;
  • ·      Animer un comité de travail sur la reconnaissance et le financement des organismes d’action communautaire autonome ;
  • ·      Assurer des représentations publiques et gouvernementales, notamment en faveur de la reconnaissance et du financement des organismes en défense collective des droits (SACAIS, MESS) ;
  • ·      Assurer les représentations auprès d’autres regroupements en défense collective des droits et en action communautaire autonome (RODCD, RQ-ACA) ;
  • ·      Organiser et participer aux activités de mobilisation en lien avec la reconnaissance et le financement des organismes communautaires (Engagez-vous pour le communautaire, Les droits, ça se défend).

Lire le reste de cet article »

Des organismes qui défendent les droits se disent bâillonnés par le sous-financement

24 janvier 2017

AutocollantMontréal, 24 janvier 2017 – Le Mouvement d’éducation populaire et d’action communautaire du Québec (MÉPACQ), qui représentent 11 tables régionales d’éducation populaire réunissant plus 150 organismes en défense de droits partout au Québec, est inquiet des conséquence du sous-financement des organismes en défense collective des droits.

« Le problème actuellement c’est que nos organismes sont menacés de fermeture en raison du problème criant du sous-financement », affirme Caroline Toupin, co-coordonnatrice du MÉPACQ ». « La fermeture imminente de plusieurs organismes aura de graves conséquences notamment sur la participation citoyenne des personnes vivant diverses formes d’oppressions et dont les droits sont de plus en plus bafoués par les décisions et les orientations gouvernementales », poursuit-elle. Mentionnons que par leur travail d’éducation populaire et de mobilisation sociale, les organismes qui défendent les droits contribuent à faire entendre la voix d’une partie de la population que l’on a tendance à exclure du débat public. Lire le reste de cet article »

Face à l’indifférence du ministre Blais, des organismes en défense collective des droits lancent une nouvelle série d’actions!

14 décembre 2016

Montréal/14 décembre 2016/ Le Mouvement d’éducation populaire et d’action communautaire du Québec (MÉPACQ) lance aujourd’hui une série d’actions visant à interpeler le ministre de l’Emploi et de la Solidarité sociale, François Blais, et à sensibiliser la population sur l’enjeu du financement des organismes en défense collective des droits. Au cours des mois de décembre et de janvier, des autocollants réclamant 40 M$ pour les organismes en défense collective des droits seront distribués dans plusieurs régions du Québec, dont l’Estrie, Québec, Saguenay-Lac-Saint-Jean, Abitibi-Témiscamingue, Centre-du-Québec et Lanaudière.

À la suite des récentes annonces du gouvernement du Québec en matière de financement des organismes communautaires, le MÉPACQ s’interroge sur les intentions du ministre Blais pour les organismes en défense collective des droits. Bien sûr, le MÉPACQ salue les annonces d’investissement pour les organismes du secteur de l’éducation (9 M$) ainsi que le sauvetage des six centres d’éducation populaire de Montréal qui ont vu leurs baux renouvelés pour les 15 prochaines années. « Ce sont d’excellentes nouvelles pour l’ensemble du milieu communautaire », affirme Caroline Toupin, coordonnatrice du MÉPACQ.

« Maintenant, qu’en est-il des organismes qui défendent les droits des locataires, des chômeurs et chômeuses, des personnes assistées sociales, des consommateurs et consommatrices, des travailleurs et travailleuses, des femmes ou des personnes âgées? », questionne madame Toupin. Lire le reste de cet article »

Adoption du projet de loi 70 Quand les préjugés triomphent de la justice sociale

14 novembre 2016

Adoption du projet de loi 70

Quand les préjugés triomphent de la justice sociale

Montréal, 14 novembre 2016 — Le Mouvement d’éducation populaire et d’action communautaire du Québec (MÉPACQ) dénonce l’adoption du projet de loi 70 par l’Assemblée nationale. L’unanimité du vote n’enlève rien au caractère ignoble des nouvelles règles d’attribution des prestations d’aide sociale. Le gouvernement démontre une fois de plus son insensibilité envers les personnes les plus vulnérables et les plus démunies de la société québécoise. Il est allé de l’avant malgré les dénonciations sévères et documentées de plusieurs acteurs sociaux tels les organismes communautaires, la Protectrice du citoyen, la Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse, et des universitaires.

Le programme de réinsertion sociale, Objectif emploi, cristallise l’essentiel des critiques. Son caractère obligatoire prive toute personne présentant une première demande d’aide du droit fondamental de la liberté du travail. Ce droit se voit aussi malmené par l’imprécision de la notion d’emploi « convenable » qu’elle devra accepter et de la distance qui sépare le nouveau lieu d’emploi du lieu de résidence.

Lire le reste de cet article »

Engagez-vous pour le communautaire: Le MÉPACQ se joint aux journées de grève et de fermeture

7 novembre 2016

bandeaufacebookengagezvous2-01

 

Engagez-vous pour le communautaire:

Le MÉPACQ se joint aux journées de grève et de fermeture

Le Mouvement d’éducation populaire et d’action communautaire du Québec, le MÉPACQ, se joint au mouvement de grève et de fermeture des 7-8-9 novembre mis en branle par la nouvelle campagne « Engagez-vous pour le communautaire ».

Au cours des trois prochains jours, près de 1200 organismes de l’action communautaire autonome seront en grève, fermeront leur porte et participeront aux centaines d’actions et d’activités tenues dans les 17 régions du Québec!

Si les organismes communautaires sont fermés cette semaine, s’ils osent décréter une grève, c’est vraiment parce qu’ils en ont assez! Assez que les personnes en situation de pauvreté et d’injustice paient les frais des coupures budgétaires. Assez que les droits sociaux et économiques de la population soient brimés.  Assez de ramasser les pots cassés des coupures budgétaires alors qu’ils croulent sous le poids du sous-financement.

Rappelons que les libéraux ont réduit de plus de 4 G$ les budgets en santé et en éducation au cours des deux dernières années.  Ça, c’est une attaque directe à nos droits et nous, on ne peut pas l’oublier parce qu’on en voit et qu’on en vit les conséquences tous les jours dans nos organismes.

Le gouvernement se pavane actuellement avec ses milliards de surplus budgétaires.  Pendant ce temps, le filet social, c’est-à-dire, le milieu communautaire, les services publics et les programmes sociaux, rétrécie a vue d’œil!

C’est dans la rue que le communautaire ira exprimer sa colère pour réclamer des engagements de la part du gouvernement Couillard :  des engagements pour les organismes communautaires, des engagements pour la justice sociale!

 

Bravo! Et surtout, bonne mobilisation à toutes et à tous!

14 questions-réponses sur la grève du communautaire

27 septembre 2016

outilgreve

Mise à jour de l’outil du MÉPACQ sur la grève

C’est en réaction aux mesures d’austérité jugées inéquitables sur les plans social, économique et politique et aussi en raison de l’incertitude qui plane sur l’avenir des groupes de l’action communautaire autonome, que le MÉPACQ s’est donné le mandat de bâtir un mouvement de grève du communautaire contre les mesures d’austérité et pour l’autonomie, la reconnaissance et le financement des groupes communautaires.

À la veille des journées de grève et de fermeture du communautaire des 8 et 9 novembre, le MÉPACQ a mis à jour son outil sur la grève afin de soutenir la réflexion et d’encourager les discussions au sujet de ce moyen de pression dans vos organismes.

Télécharger l’outil : greve-du-communautaire-2016

 

 

NOUVEL OUTIL DU MÉPACQ – Austérité ou communautaire : Quelle lutte choisir?

27 septembre 2016

outilmepacqActuellement, le mouvement communautaire s’implique activement dans deux grandes luttes sociales :

  • La lutte contre l’austérité et pour une meilleure redistribution de la richesse (dans le but de réinvestir massivement dans les services publics et les programmes sociaux).
  • La lutte pour la reconnaissance, l’autonomie et le financement des organismes communautaires.

Quand on reçoit plusieurs appels à la mobilisation, compte-tenu du peu de ressource dont on dispose, on a l’impression qu’on doit choisir. D’un côté, on se demande pourquoi notre organisme devrait-il embarquer dans la lutte contre l’austérité alors qu’il a un besoin tellement criant de financement? D’un autre côté, les droits et les conditions de vie des personnes qu’on soutient sont tellement attaqués que combattre l’austérité semble être la seule voie possible. Plusieurs choisissent le financement. D’autres se battent contre l’austérité alors que certains choisissent les deux.

Est-ce vraiment un choix?  Ce nouvel outil du MÉPACQ fait les liens entre ces deux grandes luttes que nous jugeons indissociables l’une de l’autre.

Télécharger l’outil : austerite-et-financement