Actualité

Des centaines d’organismes prennent la rue pour réclamer un meilleur financement!

6 novembre 2014

 

TROIS-RIVIÈRES, le 6 nov. 2014 /CNW Telbec/ -  Réunis à Trois-Rivières pour une grande rencontre nationale, des centaines d’organismes communautaires en défense collective des droits de tout le Québec prennent la rue aujourd’hui afin de manifester contre l’inertie gouvernementale à les financer adéquatement. Il existe plus de 300 groupes communautaires travaillant à défendre les droits sociaux et économiques au Québec et à faire reculer la pauvreté et l’exclusion sociale. Concrètement, ces organismes aident les gens à se mettre ensemble pour faire respecter leurs droits dans plusieurs domaines : consommation, logement, égalité pour les femmes, environnement, aide sociale, chômage, travail non syndiqué, lutte contre l’homophobie, protection des droits des personnes handicapées, des aîné-es, des personnes immigrantes, et autres. Lire le reste de cet article »

MANIFESTATION DES GROUPES EN DÉFENSE COLLECTIVE DES DROITS AU CENTRE-VILLE DE TROIS-RIVIÈRES

4 novembre 2014

Au Québec, la défense collective des droits doit être financée adéquatement

TROIS-RIVIÈRES, le 4 nov. 2014 /CNW Telbec/ – Réunis à Trois-Rivières pour une grande rencontre nationale, les organismes communautaires en défense collective des droits de tout le Québec prendront la rue le 6 novembre afin de manifester contre l’inertie gouvernementale à les financer adéquatement. Si le Québec est aujourd’hui reconnu comme une société soucieuse du bien-être de ses citoyennes et citoyens, c’est en raison des actions des groupes de défense collective des droits qui ont su défendre la justice, la solidarité et l’égalité pour toutes et tous depuis plus de 40 ans.

QUOI?  Manifestation des groupes en défense collective des droits avec un point de presse donné par Caroline Toupin du MÉPACQ,  Marie-Hélène Arruda du RODCD et Marie-Josée Magny du Carrefour d’aide aux non-syndiqué-es (CANOS ) de la Mauricie.
QUAND : Le 6 novembre  à 12h30
OÙ: Rassemblement pour la manifestation au Parc Champlain (au coin de la rue Hart et Bonaventure). D’autres discours seront prononcés à 13h devant le 100 rue Laviolette.

À propos
Cette rencontre, co-orgnisée par le Mouvement d’éducation populaire et d’action communautaire du Québec (MÉPACQ) et le Regroupement des organismes en défense collective des droits (RODCD), a pour objectif d’élaborer collectivement des stratégies et moyens de manière à obtenir une plus grande reconnaissance et un meilleur financement pour les groupes en défense collective des droits.

Renseignements:Pour obtenir des entrevues avec nos porte-paroles, contacter Joël Pedneault au 514-441-9113 www.defensecollectivedesdroits.com

CONSTRUIRE NOTRE RAPPORT DE FORCE

4 novembre 2014

Rencontre nationale des groupes en défense collective des droits

Le Regroupement des organismes en défense collective des droits (RODCD) et le Mouvement d’éducation populaire et d’action communautaire du Québec (MÉPACQ) vous invitent à une rencontre historique des organismes en défense collective des droits. Cette rencontre a essentiellement pour objectif d’élaborer collectivement des stratégies et moyens afin de construire un réel rapport de force et ce, dans le but de favoriser la reconnaissance et le financement des organismes en défense collective des droits.

La rencontre aura lieu les 6 et 7 novembre à Trois-Rivières à la Maison de la Madone au 10, rue Denis-Caron.

Ils sont forts, mais…nous sommes nombreux-ses

6 octobre 2014

Tournée de formation du MÉPACQ sur la construction d’un rapport de force

Depuis deux ans, le Mouvement d’éducation populaire et d’action communautaire du Québec, le MÉPACQ, organise une formation qui s’adresse aux gens impliqués dans les groupes communautaires et dans les mouvements populaires du Québec. L’année dernière, nous avions fait le tour du Québec pour parler du rôle des organismes communautaires dans la transformation sociale dans le cadre de la formation « Changer le monde, un voyage collectif ».

Cette année, le MÉPACQ vous propose une formation intitulée « Ils sont forts, mais nous sommes nombreux-ses ! » sur la construction d’un rapport de force par les mouvements sociaux. Par le biais d’ateliers d’éducation populaire, nous briserons ensemble les tabous liés aux stratégies qui impliquent de se mettre en conflit avec des gens puissants, afin de mieux comprendre les différentes étapes de la construction d’un mouvement solidaire capable de tenir tête aux politiques d’austérité des gouvernements de droite !

Cette formation a été conçue afin de :

        •  - Comprendre et identifier les différentes étapes de la construction d’un rapport de force permettant de faire avancer nos luttes sociales.
        •  - Explorer la diversité des stratégies et se familiariser avec la notion d’escalade des moyens de pression.
        •  - Contribuer à bâtir un mouvement social solidaire.

Les formations données par le MÉPACQ, y compris celle-ci, ne sont pas théoriques. Elles sont plutôt participatives et se bâtissent à partir du vécu et des connaissances des gens qui y participent. En éducation populaire, il n’y a pas d’expertEs, puisque les vraiEs « expertEs », c’est vous ! En mettant l’accent sur la mise en commun des connaissances et la participation, les formations du MÉPACQ visent à nous mobiliser au sein d’actions collectives afin de changer le monde à notre manière.

On espère vous voir en grand nombre à cette formation.

Télécharger le dépliant               Télécharger l’affiche

Dates de la tournée :

23 septembre à Joliette
8 octobre à Trois-Rivières
21 octobre à Rouyn-Noranda
22 octobre – à Victoriaville
23 octobre à Québec
24 octobre à Lévis (à confirmer)
13 novembre à Alma
19 novembre à Sherbrooke
11 décembre à St-Hubert
13 Mars 2015 à Gatineau
Baie-Comeau (à confirmer)
Sept-Îles (à confirmer)
Montréal (à confirmer)

Pour vous inscrire, adressez-vous à votre tables régionale d’éducation populaire

Le bailleur de fonds téléphone…

6 octobre 2014

Petit guide du MÉPACQ pour vous aider à vous préparer

On ne se lève jamais le matin en pensant que le bailleur de fonds va téléphoner durant la journée. Cependant, et de plus en plus, il se peut que cela vous arrive. Le cas advenant, le MÉPACQ a préparé un petit guide pour vous aider à structurer vos réponses et à reconstruire la conversation téléphonique après coup.

Télécharger le document

Télécharger la grille de prise de note

 

Le gouvernement Couillard s’attaque encore aux plus pauvres! Le MÉPACQ dénonce les coupures à l’aide sociale

3 octobre 2014

Montréal, 3 octobre 2014/ Réunis en assemblée générale ce matin, les délégué-es du Mouvement d’éducation populaire du Québec, le MÉPACQ, réagissent avec colère aux annonces du gouvernement Couillard concernant les coupures à l’aide sociale.

« Encore une fois, on s’attaque aux plus pauvres de la société pour assumer les objectifs du déficit zéro », déclare Joël Pedneault, porte-parole du MÉPACQ. « Nous dénonçons le fait que le gouvernement alimente et profite des préjugés face aux personnes sur l’aide sociale pour appliquer ses mesures d’austérité », poursuit-il.

Le MÉPACQ pense que les économies réalisées par le gouvernement sont minimes et en comparaison aux impacts ravageurs qu’elles auront sur les conditions de vie de ces personnes qui peinent déjà, selon de récentes données gouvernementales, à couvrir 50% de leurs besoins de base. Pour le MÉPACQ, les programmes sociaux devraient plutôt être augmentés afin de diminuer les inégalités socio-économiques. L’austérité, est un choix idéologique qui ne fait, nous le savons, que creuser davantage l’écart entre les riches et les pauvres au profit des plus riches. Encore une fois, le gouvernement s’attaque aux droits fondamentaux plutôt que de toucher à l’argent des mieux nantis.

Pour le MÉPACQ, le gouvernement devrait plutôt augmenter ses revenus en récupérant les 740M$ qui lui glisse entre les doigts dans les paradis fiscaux et appliquer les solutions fiscales proposées par les groupes sociaux pour renflouer les coffres de l’État.

Le MÉPACQ représente plus de 300 groupes pratiquant l’éducation populaire autonome partout au Québec. Notre travail favorise la prise de conscience par les citoyennes et citoyens sur leurs propres conditions de vie, le tout dans le but de transformer la société de manière à faire émerger la solidarité et la justice sociale.

Pour informations : Caroline Toupin, coordonnatrice, 514 843-3236 (bur.) ; 514 260 3786 (cell).

Le MÉPACQ dénonce les consultations bidon du gouvernement Couillard

2 octobre 2014

Montréal, le 2 octobre 2014 / En marge du forum citoyen sur la fiscalité à Montréal, le Mouvement d’éducation populaire et d’action communautaire du Québec, le MÉPACQ, dénonce ces consultations bidon. Une délégation du MÉPACQ se rassemblera à 19h à l’extérieur du forum, qui se tiendra au 200 rue Sherbrooke ouest. Les membres présents sommeront le gouvernement de mettre en œuvre les alternatives fiscales mises de l’avant par la Coalition opposée à la tarification et la privatisation des services publics, de manière à augmenter les recettes de l’État québécois plutôt que de sabrer dans les services publics et les programmes sociaux.

Le MÉPACQ dénonce ce processus de consultation, qui ne sert qu’à valider les décisions du gouvernement Couillard. « Nous ne croyons pas que le gouvernement va écouter les recommandations des citoyens et des citoyennes. « Tout ce ci n’est qu’un exercice de relations publiques pour convaincre la population du bien fondé des politiques d’austérité déjà mises de l’avant par le Gouvernement Couillard » déclare Joël Pedneault, porte-parole du MÉPACQ.

À qui profite l’austérité?

Le MÉPACQ joint sa voix aux autres acteurs de la société civile pour condamner les choix idéologiques du gouvernement du Québec. «En 2014, rien ne justifie d’appliquer ce genre de remède de cheval à une économie dont la reprise tarde à se faire sentir », explique M. Pedneault. Pendant que le FMI fait son mea culpa face à l’échec des politiques d’austérité en Europe et que de brillants économistes, tel Joseph Stiglitz, prix Nobel d’économie, dénoncent l’impact ravageur qu’elles ont sur la croissance des inégalités socio-économiques et sur la démocratie, le gouvernement Couillard fait son choix. Celui d’appliquer des politiques rétrogrades qui ne profiteront qu’à une poignée de personnes bien nanties.

Tout au long de l’automne, le MÉPACQ parcourra le Québec pour animer des formations d’éducation populaire dont l’objectif est de bâtir un contrepoids aux tenants d’une société néolibérale, où l’on sacrifie nos acquis sociaux sur l’autel du tout-à-l’économie. «Nous espérons vivement que cette tournée pan-québécoise contribuera à bâtir un mouvement de résistance aux politiques d’austérité mise de l’avant par le gouvernement Couillard, » conclut Joël Pedneault.

Le MÉPACQ représente plus de 300 groupes pratiquant l’éducation populaire autonome partout au Québec. Notre travail favorise la prise de conscience par les citoyennes et citoyens sur leurs propres conditions de vie, le tout dans le but de transformer la société de manière à faire émerger la solidarité et la justice sociale.

-30-

Pour informations : Caroline Toupin, coordonnatrice, 514 843-3236 (bur.) ; 514 260 3786 (cell).

Manifestation le 31 octobre – «L’austérité, une histoire d’horreur !»

15 septembre 2014

Des factures d’électricité encore plus salées, des programmes pour les enfants de milieux défavorisés amputés, des budgets dans les écoles qui passent au tordeur, des coupes à l’aide sociale, des difficultés financières et des suppression d’activités dans les organismes communautaires, des compressions en environnement, dans la protection de la faune, en culture, en santé, en éducation… L’histoire de l’austérité est une histoire d’horreur ! 

Pour ajouter à l’horreur, on maintien les baisses d’impôt et les cadeaux fiscaux aux personnes les plus riches et aux grosses entreprises, ce qui nous prive collectivement de revenus majeurs et augmente les inégalités sociales.

Même si la très grande majorité de la population subit déjà de plein fouet cette austérité, le gouvernement va plus loin et annonce un grand « ménage ». Cet automne, deux «commissions» auront comme mandat de trouver des millions $ et de revoir la fiscalité du Québec ainsi que l’ensemble des programmes. Considérant les experts choisis pour siéger à ces commissions, et leur mandat très orienté, la population doit s’attendre à un véritable massacre de ses services publics et de ses programmes sociaux !

D’ailleurs, avant même que les travaux des commissions sur la fiscalité québécoise et sur la révision des programmes ne soient avancés, les annonces de coupures et des impacts de celles-ci continuent de se succéder.  Le ministre des finances, Carlos Leitao, reconnait que les services pourraient passer à la trappe, et le premier ministre, Philippe Couillard, qu’il pourrait annoncer des refontes majeures dès la mi-septembre.

La richesse existe, nous avons les moyens de faire autrement !

L’austérité n’est pas une fatalité. D’autres choix sont possibles ! Nous proposons d’ailleurs un ensemble de solutions fiscales pour mieux redistribuer la richesse. Au moins 10 milliards $ de plus par année permettraient de financer les services publics et les programmes sociaux sans porter atteinte à la justice sociale.

À l’Halloween, déguisez-vous et venez manifester !

QUAND? 31 octobre, à 11h00

OÙ: Montréal, rassemblement au coin des rues McGill College et Sherbrooke

Transport organisé à partir de différentes villes, informations à venir.

Matériel de mobilisation à reproduire et à diffuser largement

Budget 2014-2015 du Québec : Le MÉPACQ dénonce les compressions dans les services publics et le gel du soutien aux organismes communautaires

4 juin 2014

Québec, le 4 juin 2014 / Le nouveau gouvernement libéral déposait aujourd’hui son budget pour l’année 2014-2015. Selon le Mouvement d’éducation populaire et d’action communautaire du Québec (MÉPACQ), il y exprime très clairement une volonté de mener une politique d’austérité en introduisant des compressions dans les services publics et les dépenses du gouvernement. Il choisit donc de réduire le plus possible les dépenses publiques, plutôt que de redistribuer la richesse en augmentant les impôts des plus riches et des grandes entreprises.

Lire le reste de cet article »

Élections 2014 : Entre deux votes, on pourrait faire quelque chose!

9 avril 2014

Le MÉPACQ lance un outil sur la démocratie et la mobilisation citoyenne

Après un dur lendemain de veille électorale, le Mouvement d’éducation populaire et d’action communautaire du Québec, le MÉPACQ, lance aujourd’hui un outil de mobilisation intitulé «La démocratie : Entre deux votes, on pourrait faire quelque chose!».

Le document est disponible ici : Guide sur la démocratie «Entre deux élections, on pourrait faire quelque chose!»

Avec cet outil, le MÉPACQ cherche à inciter la population à s’impliquer dans les nombreuses luttes sociales en cours au Québec. Ces luttes sociales seront particulièrement nécessaires dans un contexte où le nouveau gouvernement est majoritaire et sera donc encore plus en mesure de décider de couper dans les programmes sociaux, de hausser les tarifs des services publics et d’introduire des mesures néolibérales à moins d’une forte mobilisation de la population québécoise.

Lire le reste de cet article »